Le programme P.A.M. Lausanne

Historique

Un programme de prévention des accidents par morsures de chiens a été développé en Grande-Bretagne, sous le nom de PAB (Prevente A Bite = prévenir une morsure) dans les années 90.

En Suisse alémanique des programmes similaires appelés PAB-CH sont enseignés aux élèves dans les classes enfantines et de la 1ère à la 4e année depuis 1999.

Le 29 janvier 2001, un groupe de personnes intéressées s'est rendu en Suisse alémanique afin de voir de quelle façon ce programme pourrait voir le jour en Romandie.

Puis, le 29 août 2001, diverses personnes souhaitant développer un programme de prévention se sont réunies afin d'élaborer une version adaptée à la Suisse romande.

Le programme P.A.M. Lausanne

Le programme P.A.M. Lausanne comporte certaines variantes par rapport à la version d'origine, utilisée en Suisse allemande et parfois également en Romandie.

Si les groupes P.A.M. Lausanne de Suisse utilisent le "Wully-Wuf" (personne déguisée en chien) pour introduire les exercices, l'équipe  P.A.M. Lausanne préfère utiliser des chiens en peluche grandeur nature.

Autre innovation du P.A.M. Lausanne Lausanne : un petit 2009 : version professionnelle du film d'introduction explique aux enfants l'origine du chien (le loup) et démontre les exercices. Les enfants sont très attentifs lors de cette présentation et même les petits de 4 ans enregistrent les images et exécutent parfaitement les exercices par la suite.

Le cours est donné par 2 personnes accompagnées de chiens. Il dure de 1 à 2 périodes. Dans les classes lausannoises, la brochure Truf' viens... remise aux enseignants permet de répéter par la suite les exercices présentés. 

dscn2213

plu_2714

120_2029

 

 

  

 

 

P.A.M. Lausanne Lausanne aujourd'hui

Le programme P.A.M. Lausanne est destiné en premier lieu aux enfants mais il convient également à des personnes de tout âge. Les animateurs adaptent leurs commentaires en fonction de l'auditoire.

Depuis 2001, les animateurs et animatrices P.A.M. Lausanne visitent annuellement plus d'une centaine de classes (principalement à Lausanne mais également dans plusieurs autres communes romandes). Des institutions et des camps de vacances ont également fait appel à leurs services. Ce sont entre 3'500 et 4'000 enfants qui reçoivent chaque année cette information.Ce nombre est en croissance régulière.

La commune de Lausanne offre cette prestation aux élèves des classes enfantines et primaires, depuis 2003. Les enseignants s'inscrivent au Service de la jeunesse et des loisirs de la Direction de l'Enfance, de la Jeunesse et de la Cohésion Sociale (DEJCS) qui établit un programme. Depuis 2015, c’est le canton de Vaud – au travers du SCAV (Service de la Consommation et des Affaires Vétérinaires) - qui finance les cours de l’Association P.A.M. Lausanne, suite à la révision de la loi sur la police des chiens. Les cours sont donc gratuits. Seul le matériel et les frais de déplacements sont à la charge de l’Association, et donc facturés.

De plus, divers services de l'administration communale lausannoise dont les collaborateurs peuvent être confrontés à des chiens ont bénéficié de l'instruction P.A.M. Lausanne (par ex. Diffusion élargie du cours, Police, etc.).

plu_2734Conclusion

La prévention à tous les niveaux est la méthode de choix pour empêcher la majorité des accidents.

  

Une évaluation effectuée auprès des enseignants lausannois démontre que le cours P.A.M. Lausanne est manifestement apprécié, de même que l'utilisation des peluches. Toutefois, la majorité d'entre eux regrette que le cours ne soit pas répété dans l'année et désire plus d'exercices pratiques avec les chiens.

Le message est parfois un peu plus difficile à faire passer chez les très jeunes enfants (classes enfantines). Cependant, dans le cadre d'une prévention efficace il s'agit-là du public-cible le plus important.

Dans le public, on entend dire que cette prévention s'avérerait inutile face à des chiens réellement agressifs.

Personne ne peut actuellement infirmer ou confirmer cette assertion. Cependant, il est certain qu'un comportement adéquat permet d'atténuer les conséquences d'une attaque, voire de sauver la vie d'un enfant. Si des informations relatives à des confrontations avec des chiens non socialisés font défaut, il est en revanche établi que l'inertie de la victime (faire la tortue, la pierre, le mort) est la seule façon d'échapper à une agression, notamment lors de rencontres avec des ours.  

 

Il n'y a donc rien à perdre et tout à gagner d'instruire les enfants.

  

Après le tragique accident d'Oberglatt, l'accent a été mis sur la posture de la protection et le déclenchement de ce réflexe est exercé chez les élèves avec de vrais chiens.

  • lausanne
  • loterie
  • vaudoise
  • raiffeisen

Afin de pouvoir proposer les cours de prévention au meilleur prix,
l'Association P.A.M. Lausanne recherche des Sponsors